Communiqués de presse

COMMUNIQUÉ DE PRESSE N°1

facebooktwitter

logo2

CRÉATION DE L’ASSOCIATION FRANCOPHONE
DES CLIMATO-OPTIMISTES (AFCO)

LES CLIMATO-SCEPTIQUES S’ORGANISENT EN VUE DE LA CONFÉRENCE DE PARIS

 

L’AFCO a pour but de lutter contre le pessimisme injustifié qui règne quant à l’avenir du climat de la planète.

Cette nouvelle Association est créée pour regrouper ceux qui mettent en doute les prévisions de réchauffement de la planète du fait des activités humaines, mais aussi ceux qui pensent que, quelle que soit l’évolution future du climat, l’humanité saura faire face sans qu’il en résulte de catastrophes.

  • Le climat a en effet toujours fluctué dans le passé, bien avant le début des émissions de CO2 liées aux activités humaines. De surcroît les observations des satellites montrent que la température moyenne du globe stagne depuis l’an 2000 alors que les émissions de CO2 n’ont jamais été aussi abondantes.
  • Pour sa part, l’objectif fixé par le GIEC à la Conférence de Paris de fin 2015, c’est-à-dire la division par deux des émissions de CO2 d’ici 2050, est d’un complet irréalisme. Les projections officielles de l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE) montrent que ces émissions vont continuer à s’accroître au fur et à mesure que les pays pauvres sortiront de la misère, ce qui nécessite qu’ils consomment de plus en plus de charbon, de pétrole, et de gaz. Les pays pauvres refuseront de s’engager à réduire leurs émissions de CO2, et la Conférence de Paris sera donc un fiasco.
  • D’ores et déjà, l’espèce humaine a su s’adapter à des climats très variés puisque la différence des températures moyennes annuelles atteint 25 degrés entre les villes les plus froides, telles que Québec, et les plus chaudes, telles que Singapour. Même entre Lille et Marseille, la différence est de 5 degrés, et il n’y a donc pas lieu de paniquer devant d’éventuelles variations de quelques degrés !
  • Les dépenses et réglementations imposées au contribuable et au consommateur français et européen pour « sauver la planète » ne servent à rien. Même si la France et tous les pays développés cessaient entièrement leurs émissions de CO2, le volume mondial de celles-ci continuerait à augmenter du fait des besoins des pays en développement.

 

Regroupant des scientifiques, des économistes, des chefs d’entreprise, et des ingénieurs, l’AFCO est ouverte à tous ceux – particuliers et entreprises – qui partagent les mêmes constats et souhaitent mettre fin à l’une des plus grandes désinformations de notre époque, dans le but de limiter les dépenses inutiles et de contribuer à faire renaître l’optimisme qui fait aujourd’hui défaut à notre pays.

 

C’est pour faire entendre auprès des médias et des décideurs la voix des millions de Français qui ne croient pas aux thèses officielles de l’influence des activités humaines sur l’évolution du climat qu’a été créée l’AFCO à l’initiative de Christian Gerondeau, auteur de plusieurs livres sur l’énergie et l’environnement, et personnalité publique bien connue pour ses interventions médiatiques et sa recherche d’efficacité.

Pour tout contact :

Par téléphone : 09 72 26 53 87

Par courriel : via notre formulaire de contact

http://www.climat-optimistes.com

P.J. :

Tout comprendre en 7 graphiques

Manifeste de l’AFCO