POURQUOI ADHÉRER A L’AFCO

facebooktwitter

Les entreprises françaises sont soumises au nom de l’écologie à de multiples taxes, impôts et règlements. Le renchérissement des coûts qui en résulte met en danger les entreprises. De plus en plus souvent, ces taxes et ces règlements nuisibles sont édictés au prétexte de la sauvegarde la planète et de la lutte contre le changement climatique. Or il est de plus en plus évident que les variations du climat ont toujours existé et qu’elles sont indépendantes des activités humaines et notamment des émissions de CO2 qui sont accusées à tort.

C’est ainsi que, contrairement à toutes les prévisions, la température moyenne de la Terre ne s’accroît plus depuis plus de 15 ans. Et si l’année 2014 a été particulièrement chaude en France, elle a été froide dans d’autres parties de la planète, telle que l’Est des États-Unis !

Il faut donc arrêter d’accuser les activités humaines et tout particulièrement les entreprises d’être responsables de tous les maux, et cesser d’imposer sous ce prétexte des charges toujours croissantes et sans justification. Il faut dénoncer sans relâche par une action permanente auprès des médias et des responsables politiques ceux qui font état de dangers imaginaires pour la planète. Il faut aussi redonner à nos concitoyens confiance dans le progrès et dans leurs entrepreneurs.

 C’est dans ce but qu’a été créée l’AFCO (Association Francophone des ClimatOptimistes), à l’initiative de Christian Gerondeau, personnalité publique bien connue pour ses interventions médiatiques et sa recherche d’efficacité.

 Regroupant des scientifiques, des économistes, des chefs d’entreprise, des ingénieurs, l’AFCO est ouverte à tous ceux qui partagent les mêmes convictions et souhaitent mettre fin à l’une des grandes désinformations de notre époque afin de contribuer à faire renaître l’optimisme dont nous avons besoin et réduire les charges et les contraintes inutiles qui pèsent sur les entreprises et les particuliers

Vous trouverez ici un formulaire d’adhésion.

AFCO -  13/01/2015